Boitage et collage au menu du Front National 86 – Avril 2014

Après nos succès du mois dernier lors des municipales qui ont vu le Front National relever deux défis essentiels : conquérir des villes et se doter d’un maillage territorial d’élus municipaux (12 maires élus et 1546 conseillers municipaux et 459 élus dans les intercommunalités).

unnamed

Le combat Patriote continue plus que jamais dans le département de la Vienne.

Depuis la fin des municipales, les équipes patriotes ont déjà boité pour le moment sept villes de la ruralité avec notre nouveau tract « Hausse de la TVA – Le Gouvernement paralyse l’économie française ! ».

tract_tva819488541

Notre présence sur ses territoires oubliés est très importante pour montrer à nos concitoyens vivant en ruralité que nous sommes à leurs cotés.

Par ailleurs, le collage militant ne faiblit pas.

Aussi, nous pouvons dès à présent vous présenter notre candidat Front National / Rassemblement Bleu Marine pour les élections européennes du dimanche 25 Mai 2014 pour la région du grand Ouest (Poitou-Charentes – Pays de la Loire – Bretagne).

Il s’agit de M. Gilles Lebreton, qui est actuellement conseiller en Enseignement supérieur de Marine Le Pen. (Photo de Gilles Lebreton ci-dessous).

VIE-Marine-Le-Pen

Rejoignez le mouvement Bleu Marine 86 ayant pour but le redressement de notre France.

 

Si vous souhaitez vous investir dans le combat militant, contactez-nous sur notre adresse électronique : fn86180@gmail.com ou sur notre téléphone 06 65 86 46 86.

 

Facebook Front National 86 :

https://www.facebook.com/pages/Front-National-86-la-page/1406335082940147

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/boitage-et-collage-au-menu-du-front-national-86-avril-2014/

Urgent Inscription : Réunion de Marine Le Pen le Dimanche 27 avril 2014

AFFICHE_OFFI_DER

Urgent : Réunion de Marine Le Pen le Dimanche 27 avril 2014

 

Chers Adhérent(es), Sympathisant(es), Ami(es),

 

Vous trouverez ci-dessous une invitation pour un grand rassemblement le Dimanche 27 avril à Vaiges (53), avec Marine le Pen et Gilles Lebreton tête de liste pour les prochaines élections européennes dans l’Ouest.

 

Un bus gratuit est mis à notre disposition et le départ aura lieu à Poitiers vers 08h00.

Prévoir son pique-nique tiré du sac sur place avant le meeting de 15h00.

 

Je rappelle que tous les frais seront pris en charge avec un car à disposition.

 

Profitons de cette unique occasion pour montrer notre force par ce grand rassemblement.

 

Me renvoyer rapidement votre réservation soit par mail contact@alain-verdin.org ou par téléphone (06 72 21 63 17 ) suivi de votre nom, prénom, adresse et téléphone.

 a

Bien cordialement

 

Alain VERDIN

Secrétaire Départemental 86

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/urgent-inscription-reunion-de-marine-le-pen-le-dimanche-27-avril-2014/

Inscription pour le défilé du Front National le 1er Mai à Paris

1ermai-B

Cher(es) Adhérent(es), sympathisant(es), Ami(es),

Suite à la réussite des élections municipales, le défilé du 1er mai 2014 du Front National, en
l’honneur de Jeanne d’Arc et des travailleurs Français, doit être un succès d’affluence et de ferveur militante.

Afin de favoriser la participation du plus grand nombre de nos adhérents et sympathisants à ce rendez-vous politique important, je vous propose une possibilité de déplacement avec un car aller-retour Poitiers-Paris.

La participation sera aux alentours de 25 à 30 € max/pers, le supplément complété par le Siège du Front National.

article_operaFN

Je collecte pour le moment le nombre de participants, le paiement en sera demandé ultérieurement.

Il est indispensable de s’inscrire rapidement.

En attente de votre réponse, je vous remercie de l’attention que vous porterez à ces informations.

Bien cordialement

Alain VERDIN Responsable FN 86

 

Mail :  contact@alain-verdin.org

Téléphone Portable :  06 65 86 46 86

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/inscription-pour-le-defile-du-front-national-le-1er-mai-a-paris/

Perçée du Front National / RBM 86 : ce n’est que le début du chemin !

Comme le dit le titre de cet article, l’implantation locale du FN/RBM 86 est en bonne voie dans notre département.

Les scores réalisés dans les trois villes de la Vienne ou étaient représentées des listes FN-RBM ne sont qu’une étape visant à avoir des représentants au niveau local. Ceci afin de faire entendre nos idées et être les portes-voix de milliers de citoyens oubliés par nos politiciens avides de pouvoir.

1 – Bilan Municipales 2014 sur Poitiers

phphotkpyimage28

Ainsi, le score de Poitiers est à regarder à la loupe.

Poitiers résultats : - Municipales 2014 (1er tour) : 11,97%

- Municipales 2014 (2éme tour) : 9,67%

- Législative 2012 : 7,3%

- Présidentielle 2012 : 10,31%

Analyse : C’est la première liste du FN-RBM présente dans la capitale régional de Poitou-Charentes.

Cette liste a bousculé le jeu politique en obtenant près de 12% des voix au premier tour, avec une tête de liste active (Alain Verdin) et des militants constamment sur le terrain pour le soutenir, que ce soit avec le boitage, le tractage ou le collage, au moins trois fois par semaine.

Élu FN-RBM sortant sur Poitiers (2008) : 0.

Élu FN-RBM en 2014 : nous obtenons deux élues (Alain Verdin et Aicha Houssein).

2- Bilan Municipales 2014 sur Châtellerault

Audebert 009

Châtellerault résultats : - Municipales 2014 (1er tour) : 17,47%

- Municipales 2014 (2éme tour) : 13,39%

- Législative 2012 : 12,25%

- Présidentielle 2012 : 17,48%

 

Analyse :   Sur Châtellerault, on remarque une nette progression entre les électionslégislatives et celle des municipales.

La tête de liste Eric Audebert est arrivé à rééditer le succès de Marine Le Pen lors des présidentielles et s’est qualifié en triangulaire afin d’avoir suffisamment d’élus pour faire entendre la voix des châtelleraudais .

Élu FN-RBM sortant sur Châtellerault (2008) : 0.

Élu FN-RBM en 2014 : nous obtenons deux élues (Eric Audebert et Laure Brard).

3- Bilan Municipales 2014 sur Thuré

601051_666396930057567_1884626257_n

Thuré résultats : - Municipales 2014 (1er tour) : 19,58%

- Municipales 2014 (2éme tour) : 19,74%

 

- Législative 2012 : 16,02%

- Présidentielle 2012 : 22,12%

 

Analyse : Comme Poitiers, Thuré avait le droit à sa première liste Rassemblement Bleu Marine dans la ville.

Liste portée par un Thomas Fayol, jeune conquérant qui s’est battu pendant toute cette campagne sur le terrain avec ses colistiers.

Il a nettement augmenté le score du RBM par rapport aux législatives, même s’il est resté en léger décalage avec le score réalisé par MLP à la présidentielle.

Élu FN-RBM sortant sur Thuré (2008) : 0.

Élu FN-RBM en 2014 : nous obtenons deux élues (Thomas Fayol et Sylvie Duhamel).

Réponse à nos détracteurs : C’est avec un plaisir non dissimulé que nous sommes fiers de notre score de 12% réalisé au 1er tour des municipales sur la ville de Poitiers. Ce chiffre est une belle réponse à des propos tenus lors de la venue de Marine Le Pen le 28 Janvier 2014 sur Poitiers par les représentants du système (UNEF-PCF) :

 

Jossua Goulon, président de l’UNEF, un syndicat étudiant, souligne: « Je suis là pour protester contre les idées du Front national et le fait que Marine Le Pen vienne tenir un tel discours à Poitiers. Ici, son parti ne représente personne. Ils sont peut-être cinq. »
Même tonalité chez Arthur Giry, coordinateur départemental de la Jeunesse communiste. 

« Marine Le Pen est à Poitiers pour soutenir un candidat que l’on ne connaît pas et que l’on ne voit pas. C’est une opération de communication, le Front national n’existe pas à Poitiers. »

 

Perspectives pour la suite

 

Dès aujourd’hui, nous sommes tous sur le terrain pour entamer cette belle campagne des européennes. Nous devons tout mettre en oeuvre pour faire du Front National le premier parti de France. Rien ne nous empêche d’y arriver dans notre région du Grand Ouest. 

La bataille se joue dorénavant entre les tenants du mondialisme désinhibés (UMPSPCF) et les tenants de la souveraineté de la France (FN/RBM).

Comme en 2013, nous allons dorénavant privilégier des actions dans la ruralité afin de permettre à ces oubliés de la république d’être enfin défendus dignement au parlement de Strasbourg.

Si vous souhaitez vous investir dans le combat militant, contactez-nous sur notre adresse électronique : fn86180@gmail.com ou sur notre téléphone 06 65 86 46 86.

 

Facebook Front National 86 :

https://www.facebook.com/pages/Front-National-86-la-page/1406335082940147

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/percee-du-front-national-rbm-86-ce-nest-que-le-debut-du-chemin/

Perçée du Front National à Poitiers, Chatellerault, Thuré

unnamed

Percée du Front national à Chatellerault

Le maire centriste de Châtellerault vire en tête au soir du premier tour et se présente en favori dimanche prochain dans un scrutin marqué par la percée du Front national.

La triangulaire annoncée aurait bel et bien lieu à Châtellerault. Au soir du premier tour, le maire sortant Jean-Pierre Abelin (UDI) vire en tête avec sept points d’avance (848 voix d’avance) sur son challenger socialiste Michel Guérin.

Image7

Le Front national réalise surtout un score historique en ville avec près de 18% des suffrages, ce qui le qualifie pour dimanche prochain.

A Châtellerault, ces municipales 2014 marquent d’abord la victoire de l’abstention, de près de 45% alors qu’elle était à moins de 40% en 2008. Une situation que chaque camp avait su prédire ces dernières semaines sans toutefois savoir l’éviter!

Avec 42,17%, Jean-Pierre Abelin sort du premier tour avec une avance qu’il s’interdit de qualifier de confortable, loin toutefois devant son résultat de 2008 (31,7%) où une deuxième liste de droite, celle de l’UMP Philippe Rabit était en lice.

Le maire centriste n’est d’ailleurs que deux points derrière son score du deuxième tour d’il y a six ans où il l’avait emporté déjà dans une triangulaire avec 44% des voix. La prime au sortant, le discours sur le bilan, tout comme la stratégie d’une liste apolitique, ont visiblement bien fonctionné.

Qu’est-ce qui pourrait bien empêcher Abelin de transformer l’essai dimanche prochain?

 

La gauche peut-être? Michel Guérin avait du mal en tout cas à cacher sa déception et sa crispation hier soir alors que se dessinait un bien mauvais scénario. Pourtant unie, rêvant de passer en tête au 1er tour pour lancer une (vraie) dynamique, la liste Guérin réalise 35%, un résultat bien mitigé si l’on se réfère au premier tour de 2008 où Joël Tondusson (PS) et Gille Michaud (PRG) étaient à eux deux à plus de 53%.

La gauche paie, ici comme ailleurs, le contexte national et les déboires du gouvernement. Mais pas que… Michel Guérin l’annonçait hier: il lance un appel général à la mobilisation en espérant un report des voix de Lutte ouvrière (4,83%). Mais cela risque de ne pas être suffisant.

On pourra toujours tenter d’analyser la montée du Front national à Châtellerault, particulièrement ses bons scores dans les quartiers les plus populaires. Mais le constat est là: des élus frontistes pourraient bien siéger au conseil municipal.

Succès de Thomas Fayol à Thuré

La commune voisine de Châtellerault a voté à près de 20% pour le candidat du Front National. Un résultat que l’intéressé explique par son ancrage local.

photo-fn

 

A Thuré, bien malin qui pourrait expliquer la percée du Front National.
Dimanche soir, le candidat frontiste Thomas Fayol a effectué un score de 19,5%. Le résultat a été très remarqué d’autant que le FN se présentait pour la première fois dans cette commune de 3.000 habitants, située à la périphérie immédiate de Châtellerault.

Sur le papier, Thuré n’a pas forcément toutes les caractéristiques d’une commune tentée par le vote extrême.

« Non, il n’y a pas de gros problème d’insécurité à Thuré, assure le maire sortant (PS) Jean-Claude Deyna, qui ne se représente pas. Non, Thuré n’a pas non plus de problème de pauvreté. La commune a le niveau de vie le plus élevé de toutes les communes de l’agglomération! »
Thomas Fayol, lui-même, évacue la seule théorie du terreau favorable: « Je suis ancré dans la commune, les gens me connaissent, soulignait-il hier.

Ce vote, ce n’est pas seulement une question de Front national mais c’est aussi un vote sur ce que j’avais à proposer. On a fait du local. Il y a de la jeunesse chez nous. »

Il y a quelques semaines, le FN expliquait sa présence à Thuré par la seule opportunité d’y avoir trouvé un candidat, la commune n’étant pas une cible recensée par l’état-major parisien.
Alors vote d’opportunité ? C’est ce que croit, Dominique Chaine, arrivé en tête, dimanche, avec 45,5% des voix. « Il y a eu une période où il y a eu des cambriolages ici mais rien qui ne justifie de voter Front National.

Non, je crois qu’il y a un ras-le-bol général et les gens se disent: pourquoi pas voter FN? La seule réponse, c’est de leur proposer quelque chose de mieux. »
Thomas Fayol se maintiendra en tout cas au second tour. Car l’opportunité désormais, c’est d’avoir des élus.

 » Tout s’est joué au 1 er tour  »

Pour le politologue Dominique Breillat, Claeys ne fait pas un si mauvais score à Poitiers et Loudun cherche encore un successeur à Monory.

 

Le politologue poitevin, Dominique Breillat tire les leçons du premier tour des élections municipales dans la Vienne.

Comment analysez-vous la poussée du Front National dans la Vienne?

« Plus qu’une poussée, c’est un ancrage. On avait déjà vu les bons résultats du FN à l’élection présidentielle, notamment aux Trois-Moutiers.

La nouveauté cette fois, c’est l’installation du FN au plan local. Poitiers qui n’était pas considéré comme une ville votant FN avec un Jean-Marie Le Pen ne dépassant pas les 10% en 2002, franchit cette fois la barre des 10%, sans doute sous l’influence de la crise économique.

Parallèlement, à Châtellerault où il existe un terreau plus favorable, je serai presque tenté de dire que le Front National aurait pu faire un bien meilleur score (17% NDLR.). Quant à Thuré, on a là l’exemple type d’un électorat qui souffre, rurbain… Il va falloir s’habituer à retrouver le FN aux élections locales, même si, on n’a pas encore assez de recul concernant la stabilité de cet électorat.

Le second tour devrait nous éclairer là-dessus. Vont-ils confirmer le vote FN? En attirer d’autres? Se tourner finalement vers un « vote utile »? »

Source : centre presse, la nouvelle république

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/percee-du-front-national-a-poitiers-chatellerault-thure/

A Poitiers, le Front National se maintiendra au second tour

Poitevines, Poitevins,

Au cours de ce premier tour de l’élection municipale, vous avez décidé à 11,97% de porter votre choix sur la liste que je présente.

Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement chacune et chacun d’entre vous pour la confiance que vous avez portée en mon projet pour Poitiers, ainsi qu’en mon équipe. Votre vote est le vote du courage, de l’audace, et vous avez envoyé un message fort aux candidats du système.

FN

Grâce à la lucidité de votre engagement, vous permettez à votre liste RBM de se maintenir au second tour, et ainsi vous donner la possibilité de porter votre voix, dès dimanche prochain, au conseil municipal.

Nous devons donc continuer à nous mobiliser ensemble afin de transformer cet essai le 30 mars.
 
Les résultats qui découlent de ce premier tour sont riches en enseignements. Le premier de tous, c’est le taux de participation, de 52,19%, qui baisse de 4,5% par rapport au premier tour de 2008.

L’abstention en hausse, c’est le symptôme d’une démocratie malade. Les luttes de personnes se substituant aux débats d’idées en sont véritablement la cause.
 
Notre résultat du premier tour est sans conteste un séisme dans la vie politique poitevine. Partant de zéro, et au fil d’une campagne au cours de laquelle nous avons eu à faire face à de nombreux coups bas, vous avez confirmé hier que le Front National à Poitiers est une force qui s’oppose de façon constructive aux candidats interchangeables d’un système bipolaire à bout de souffle, passant son temps à s’admirer au lieu d’être attentif aux souffrances des Français.

Désormais, ils ne peuvent plus nous ignorer.
 
Face à ce formidable élan constaté hier, je reste humble et je travaille. Les victoires se fêtent quand les représentants du Peuple ont atteint les objectifs pour lesquels ils avaient été élus.

Le score que nous avons réalisés ensemble hier n’est donc pas une victoire en soi. C’est en revanche une très grande satisfaction et un espoir immense de voir que vous, électeurs poitevins, êtes réveillés, et avez clairement exprimé votre exaspération face au triste spectacle que vous offrent nos adversaires en exposant leurs luttes d’égo jusque dans les urnes.

Alain Claeys passe de 54% en 2008 à moins de 36% aujourd’hui. Le candidat socialiste arrive certes en tête au premier tour, mais il ne peut plus se complaire dans l’autosatisfaction de son bilan.

Le désaveu, porté au sein même de son propre camp par la liste écolo/marxiste de son ancienne alliée Christiane Fraysse, est indiscutable.
 
A droite, l’UMP Jacqueline Daigre, pourtant alliée à l’UDI, fait, avec moins de 25%, à peine mieux que le candidat UMP Stéphane Braconnier en 2008. Quant à Eric Duboc, pourtant qualifié pour le 2nd tour, il décide finalement de se retirer de la course en rallier la candidate UMP.

Qu’on ne s’y trompe pas : ces tractations étaient prévues de longue date. Le « centriste dissident », par son indécision permanente, a fait perdre aux Poitevins de longs mois à leur faire étudier un projet soi-disant « indépendant » qu’il n’assume même plus aujourd’hui !

En préférant privilégier son avenir personnel au détriment de ses convictions, il trahit ainsi l’électorat qui avait eu confiance en lui, expose au grand jour sa faiblesse et son manque de confiance en lui, et démontre par la même occasion l’inutilité, le non-sens et l’hypocrisie de sa candidature. 
 
En réponse à ces pitoyables manœuvres politiciennes privilégiant les intérêts personnels de chacun, vous avez su vous rassembler en grand nombre autour de ma candidature. Ma position est claire : pendant que mes adversaires sont dans un jeu de séduction qui ne trompe plus personne, je me présente à vous dans un esprit de conviction, de sérieux et de rassemblement, autour du programme que je propose.

La mobilisation continue ! Mon objectif, c’est de vous placer en position d’avoir le plus de représentants Front National possible au sein du conseil municipal, et donc d’être partie prenante des grandes décisions qui influeront sur votre quotidien pour les six années à venir. Votre vote de dimanche prochain sera donc capital, car c’est grâce à lui que vous permettrez à cette opportunité de devenir réalité. 
 
Vive Poitiers, vive la France !
 
Alain VERDIN

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/a-poitiers-le-front-national-se-maintiendra-au-second-tour/

Dimanche 23 Mars, VOTEZ ALAIN VERDIN, le candidat du bon sens pour Poitiers

Dimanche 23 Mars

VOTEZ ALAIN VERDIN, le candidat du bon sens pour Poitiers

 

Programme d'Alain Verdin, Partie 2

Si vous voulez militer, tracter, avoir des renseignements sur la fédération FN de la Vienne ou tout simplement nous rencontrer, n’hésitez pas à nous contacter

Adresse électronique :  contact@alain-verdin.org

Téléphone Portable :  06 65 86 46 86

- Facebook « Alain Verdin – Poitiers Bleu Marine » : https://www.facebook.com/pages/Alain-Verdin/360573107408832?fref=ts

- Facebook « Front National 86, la page » : https://www.facebook.com/pages/Front-National-86-la-page/1406335082940147?fref=ts

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/dimanche-23-mars-votez-alain-verdin-le-candidat-du-bon-sens-pour-poitiers/

Programme d’Alain Verdin (FN / RBM – une nouvelle voie pour Poitiers), Partie 1

6413367-9675771

Programme d’Alain Verdin, Partie 1