Un Député LREM aux mœurs politiques ambiguës

Le Député Jean-Michel Clément de LREM n’a pas suivi les consignes de vote à l’assemblée sur la loi Asile-Immigration.

Pour cause il estime vouloir éviter que son vote « nourrisse quelques interprétations ambiguës ou farfelues en faveur du Front National , en prétendant que la loi Asile-Immigration est trop restrictive pour les demandeurs d’asile et les migrants qui se déploient sur notre territoire. »  

Sur ce sujet, il en fait appel à sa conscience pour fonder son vote.

En politique Il s’est toujours inscrit dans un collectif en acceptant bien souvent des compromis.

Un socialiste, professionnel du grand écart, qui a capté l’urgence de rejoindre le parti de Macron lors des élections législatives de 2017, s’assurant ainsi sa propre ré élection. 

Le Député de la 3ème circonscription de la Vienne a tout de même anticipé son retrait de LREM avant d’être congédié par le groupe de LREM.

Cependant, il continuera tout de même à porter l’essentiel des orientations du Président Macron. 

Un camouflet d’anti chambre sur les bancs de l’assemblée.

 

Delphine Jumeau

Déléguée Troisième circonscription de la Vienne.

Tel : 06 87 10 88 38

Adresse électronique : del.jum86@gmail.com

Compte Facebook politique : https://www.facebook.com/Delphine-Jumeau-912987932143100

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/un-depute-lrm-aux-moeurs-politiques-ambigues/

Baisse de la dotation de l’État dans la Vienne – La ruralité prise pour cible !

L’annonce a fait l’effet d’une déflagration. L’association des maires de la Vienne, « a appris que 155 communes vont perdre une partie plus ou moins importante de leur Dotation globale de fonctionnement pour 2018. A ce jour, si rien n’est fait, la perte avoisinerait 30 % pour certaines de ces communes ! »

(Chasseneuil-du-Poitou: -57%; La Chapelle-Moulière: -33%; Liniers: -33%; Bonnes: -32%; – Pouillé: -31%; Savigny-l’Evescault: -30%, etc)

Dans ce système, que deviennent les petites communes, qui même regroupées, n’auront pas les moyens de protéger les citoyens.

La ruralité sera, encore, traitée comme une zone non prioritaire bien loin des millions distribués dans les banlieues !

Les oubliés de la ruralité commencent à être nombreux à se soucier de ce manque d’attention qui est une atteinte à l’égalité des citoyens.

La logique du désengagement de l’État aggrave la situation budgétaire des finances locales et charge un peu plus l’effort fiscal du contribuable déjà trop fortement sollicité, ce qui est inadmissible.

Le Front National de la Vienne propose au contraire de cette politique absurde la mise en place d’un « bouclier rural » pour défendre les ruraux !

Arnaud FAGE

Premier adjoint de la Fédération de la Vienne.

Responsable Première circonscription de la Vienne.

Tél : 06 27 92 86 45

Adresse électronique: fn86180@gmail.com

Compte Facebook politique : https://fr-fr.facebook.com/AFageofficiel/

Compte Twitter politique : @Afageofficiel

Compte Instagram : https://www.instagram.com/afageofficiel/

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/baisse-de-la-dotation-de-letat-dans-la-vienne-la-ruralite-prise-pour-cible/

Le centre-ville de Poitiers aurait il gagné en attractivité ?

On vient d’apprendre par voie de presse que selon l’étude des spécialistes dans l’immobilier d’entreprise d’Arthur Lyod, le centre ville de Poitiers depuis ces trois dernières années aurait gagné en attractivité commerciale.

Rappelons qu’entre 2009 et 2013 le coût des travaux s’élevait à 25 M€, dont 14 M€ payés par la ville. Les 10,20 M€ restants avaient été financés par l’Etat, le Conseil Général et l’ex-Région Poitou Charente. 

Ces travaux ont duré 3 années et couvrant une surface d’aménagement de 38000 M2.

De quelle attractivité faut il parler ?  Selon les chiffres de l’étude d’Arthur Lyod quelques commerces se seraient réinstallés entre 2016 et 2017. Piètre semence pour compenser en 2014 la perte de plus d’une centaine de petits commerces au cœur d’agglo par manque de clients et l’alourdissement des charges.

C’est l’arbre qui cache la forêt à montrer l’excellence de ce projet et regrettable de passer sous silence cette déconstruction du centre ville. Des travaux substantiels ayant coûté très chers à la collectivité, faisant du centre une vraie patinoire à marcher sur des pavés auto glissants par temps de pluie et aveuglant en plein soleil.  Comment peut on se targuer d’une reprise d’attractivité dans le centre ville alors que bon nombre d’automobilistes lassés de tourner en rond d’emprunter le boulevard circulaire pour passer du Nord au Sud de la ville font le choix en définitif d’aller commercer dans les grandes surfaces en périphérie comme à Auchan sud ou ailleurs.

Alain VERDIN Délégué Départemental du Front National de la Vienne, tête de liste aux élections municipales de 2014 avait lancé comme projet la création de plusieurs gares routières avec des navettes gratuites pour les personnes à accéder aux commerces du centre ville. Une mesure que les autorités locales de la ville d’Oxford en Angleterre ont mis en place depuis de nombreuses années et a eu pour effet d’une relance réelle de l’économie, de conserver les commerces tout en supprimant tous véhicules dans leur centre bourg ( sauf véhicules autorisés), et d’en réduire dans le même temps la pollution.  

 

 

Alain VERDIN

Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine.

Délégué départemental Front National de la Vienne

Tél : 06 65 86 46 86

Compte Facebook politique : https://fr-fr.facebook.com/alainverdin

Twitter : @Fnalain

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/le-centre-ville-de-poitiers-aurait-il-gagne-en-attractivite/

Buxerolles souillée par les graffitis – Trop c’est trop !

Cela fait plusieurs jours que la commune de Buxerolles est en proie à des nervis d’extrême gauche qui dégradent le patrimoine urbain par des graffitis aux quatre coins de la ville à la gloire de la « zad ».

Il est bon de rappeler que les graffitis lorsqu’ils ne sont pas faits sur des supports autorisés, font l’objet d’une contravention de 5e classe et 1500€ d’amende prévu par l’article R.635-1 du Code pénal). Une amende pouvant atteindre 30 000€ et 2 ans d’emprisonnement dans d’autres cas prévus par l’article 322-1 du Code pénal.

Il n’est plus tolérable de laisser des individus saccager sans cesse le mobilier urbain. Faire payer les dégâts à leurs auteurs ou à leurs familles en limiterait le nombre de fauteurs de troubles et l’assurance d’une meilleure tranquillité publique. 

La section du Front National de Buxerolles demande à Monsieur le Maire de défendre nos valeurs traditionnelles qui sont la protection des personnes et des biens et qu’une réponse claire soit apportée sur ces faits pour rassurer les Buxerollois.

Arnaud FAGE

Premier adjoint de la Fédération de la Vienne.

Responsable Première circonscription de la Vienne.

Tél : 06 27 92 86 45

Adresse électronique: fn86180@gmail.com

Compte Facebook politique : https://fr-fr.facebook.com/AFageofficiel/

Compte Twitter politique : @Afageofficiel

Compte Instagram : https://www.instagram.com/afageofficiel/

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/buxerolles-souillee-par-les-graffitis-trop-cest-trop/

Articles plus anciens «