«

»

Augmentation des impôts locaux à Dissay – la gauche nous rackette !

La commune de Dissay a voté son budget municipal pour l’année 2016 en présence du Maire Socialiste divers gauche Michel François. La décision prise par la majorité a été d’augmenter la fiscalité de 2% sur la ville soit une hausse de 33 euros par habitant.

impot-locaux

C’est un véritable scandale ! 

 On peut constater que les villes de France gérées par la Gauche augmentent de manière considérable leurs impôts locaux.

Cette mesure va de surcroit pénaliser un peu plus les ménages et réduire leur pouvoir d’achat qui ne cesse de régresser depuis plus de 20 ans. Ce n’est pas en taxant continuellement les ménages que l’on relancera l’économie

Quelque soit les communes gérées par les Socialistes ou les Républicains, le constat est le même en mettant la pression fiscale sur les ménages sans commune mesure.

Les exemples ne manquent comme à Nice ou la municipalité de Monsieur Christian Estrosi va accroître la pression fiscale de 2 à 5%, ce qui se traduira en moyenne par un supplément de 40 euros par ménage.

À Lille, chez Martine Aubry, la taxe foncière va bondir de 10.5% asphyxiant un peu plus les classes moyennes propriétaires de leurs biens immobiliers.

Les arguments avancés par ces responsables politiques du PS et LR pour justifier cette augmentation ne tiennent pas. Avec une hausse de 26% du personnel entre 2000 et 2011 et une augmentation de 3.9% de la masse salariale de la fonction publique territoriale en 2014, ces municipalités ont augmenté considérablement le nombre de fonctionnaires municipaux.

Citons tout de même que les villes gérées par des élus du Front National  sont les seules à avoir baissé de manière lisible les impôts dans leur ville, et d’avoir compensé la baisse des dotations d’État par une lutte efficace contre une mauvaise dépense publique de leurs prédécesseurs. Cette baisse de la pression fiscale envers leurs administrés a permis de leur assurer un meilleur pouvoir d’achat. 

À Hénin-Beaumont par exemple, le Maire Front National Steeve Briois , a fait appliquer deux baisses successives de la taxe d’habitation: une baisse de 10% pour l’année 2014 et une baisse de 5% pour l’année 2015.

Cette gestion de bon sens a permis de dégager des marges de manœuvre pour maintenir l’investissement tout en n’augmentant pas la fiscalité locale.

Contrairement aux mairies gérées par le PS et LR, le Front National propose:

Une suppression des subventions clientélistes

Une renégociation des marchés publics

La réorganisation des services municipaux

Le non-remplacement de départs à la retraite

La réintégration de services délégués en régie municipale 


Tout ceci démontre que les Mairies gérées par le Front national mènent une autre politique locale, au service de leurs administrés, tout comme il sera possible demain, de mener une autre politique régionale et nationale au service des Français.

Alain VERDIN

Conseiller Régional

Région Aquitaine – Poitou-Charentes – Limousin.

Conseiller Municipal à Poitiers.

 

Arnaud FAGE

Responsable Première circonscription de la Vienne.

Responsable FNJ de la Vienne.

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/augmentation-des-impots-locaux-a-dissay-la-gauche-nous-rackette/