«

»

Des dérives financières de l’ex-région Poitou-Charentes à l’Audit : Jean François Macaire et Ségolène Royal devraient démissionner !

Lors de ses dix années de mandats à la tête de l’ex Région Poitou-Charentes, Ségolène Royal se vantait tout au long de ses envolées lyriques que la région était son laboratoire, phrase qui en dit déjà long sur la dame du Poitou car elle considérait tout simplement les Picto-Charentais à peine mieux que des souris de laboratoire soumis aux désidératas de l’ex-diva des médias.

2282320_591_12937985_1000x500

Ce laboratoire devait prouver la capacité de Mme Royal a géré un exécutif régional d’une main de maitre afin de viser la magistrature suprême à deux reprises sans succès, heureusement pour le pays quand on voit aujourd’hui le résultat de l’audit !

Le résultat des politiques calamiteuses des socialistes et des écologistes sont les suivants :

1483 factures impayées à solder pour un montant total de 132 millions d’euros (soit 20% de son budget annuel) ainsi qu’une centaine de millions d’euros d’emprunts  toxiques (dont plusieurs prêts classés F6 que les banques, ne sont plus autorisées à commercialiser depuis l’adoption de la charte Gissler).

« Sans la fusion avec l’Aquitaine et le Limousin, l’ex-Région Poitou-Charentes se serait retrouvée en situation de déficit au sens du code général des collectivités territoriales. »

L’audit révèle une situation financière explosive dans l’ex-région:

46 M€ d’emprunts à haut risque, classés F6 (la plus mauvaise note) et pour certains contractés jusqu’en 2011, c’est à dire un an après l’adoption de la charge Gissler qui interdit aux banques de commercialiser ce type de produits et déconseille aux collectivités d’y avoir recours.

Plus explicite encore et très accablant, l’audit révèle sur un document transmis par les services de la Région Poitou-Charentes, que des paiements de 42,9 M€ ont été bloqués à la direction de la formation, de l’apprentissage et de l’enseignement supérieur au cours de l’année 2015; pour ne pas plomber davantage les comptes, donc. Comme les 6 M€ qui auraient dû être versés l’an dernier aux lycées privés et qui ne l’ont pas été.

La conclusion de cette gestion catastrophique doit emmener Jean François Macaire et Ségolène Royal à prendre leurs responsabilités, avoir un minimum de décence et démissionner immédiatement de leurs fonctions actuelles.

Où pourquoi pas, passer devant un jury populaire, dont madame Royal prônait cette proposition lors de ses campagnes électorales successives.

Cette tromperie du système socialiste montre encore une fois de plus leur incapacité dans la gestion publique.

Le peuple du Poitou Charentes leur faisait confiance, mais à l’issue de cet audit on ne peut que constater ces dérives financières qui vont une fois de plus pénaliser nos concitoyens déjà taxés lourdement sur la baisse continue de leur pouvoir d’achat et de l’augmentation des impôts.

Devant un tel drame financier et politique la démission de Madame Royale et de Monsieur Macaire ne serait que justice rendue envers les Picto-Charentais.

La coupe est pleine !

 

Alain VERDIN

Conseiller Régional

Région Aquitaine – Poitou-Charentes – Limousin.

Conseiller Municipal à Poitiers.

 

Arnaud FAGE

Responsable Première circonscription de la Vienne.

Responsable FNJ de la Vienne.

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/des-derives-financieres-de-lex-region-poitou-charentes-a-laudit-jean-francois-macaire-et-segolene-royal-devraient-demissionner/