«

»

Des Paroles et des actes : France 2 en service commandé contre Marine

« Non débat », « vrai-faux débat », « débat impossible », voila ce que retiennent les médias du passage de Marine Le Pen à l’émission de jeudi soir sur France 2. A croire que les Français sont tellement bêtes qu’ ils ne peuvent retenir que ces vingt minutes difficilement supportables, et que ce qui a été dit avant et après n’aurait, pour eux, aucune importance. Si certains échanges, entre notre candidate et Henri Guaino entre autres, ont contribué à relever la qualité de l’émission, la séquence avec Jean Luc Mélenchon n’en reste pas moins le clou du spectacle, et on a la désagréable impression que la rédaction de France 2 nous a pris pour les spectateurs d’une pièce de théâtre de boulevard.

Les responsables de la chaîne savaient pertinemment qu’en imposant la présence de Jean Luc Mélenchon, alors que la candidate du FN avait clairement refusé de débattre avec lui, ils allaient créer le buzz de la semaine, et que l’essentiel des débats passerait au second plan.

«En organisant ce débat vous ne répondez pas aux attentes des Français. Ce débat a été organisé pour une logique commerciale», a déclaré notre candidate en se tournant vers David Poujadas visiblement satisfait de la tournure des évènements.

Marine Le Pen est restée sur ses positions. Imperturbable et admirablement sereine. Elle n’a pas répondu aux aboiements du leader de Front de Gauche, mais elle ne s’est pas privée, non plus, de relever l’extrême élégance des qualificatifs employés à son égard par celui qu’elle nomme « la voiture-ballai de Hollande ». « Semi-démente », « chauve-souris », « fasciste » : beau florilège d’insultes adressé, non seulement à la candidate du FN, mais également aux millions de Français qui la soutiennent. Les excuses qu’elle demande en leurs noms, nous pourrons toujours les attendre. A la tête de son Front de Gauche, ce « nouveau  petit père sans peuple »* appelle à une grande épuration politique, en empêchant Marine de tenir ses meetings, et en polluant les plateaux de télé par ses invectives et ses propos haineux.

France 2, chaîne du service public, n’a pas respecté le refus de Marine de débattre, encore une fois,  avec Jean-Luc Mélenchon. C’est tout simplement scandaleux. Tout a été programmé pour la mettre en difficulté dans cette confrontation qui lui a été imposée. Mais les Français ont assez de lucidité pour ne pas être dupes de cette mascarade.

Tout au long de l’émission et malgré l’adversité, Marine a su défendre avec brio le programme du Front National, et c’est cela qu’il faut retenir.

*emprunté à Jérôme Cortier auteur de « Mélenchon, nouveau petit père sans peuple, mettra-t-il ses opposants à l’asile, comme Krouchtchev ? » article paru dans RL N°239

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/des-paroles-et-des-actes-france-2-en-service-commande-contre-marine/