«

»

Élections Législatives ; Débat Sciences PO.

Le Mercredi 7 juin 2017 à 19H00 un débat à l’occasion des élections législatives était organisé à Sciences PO à Poitiers. Peu de candidat avait répondu à cet appel, si ce n’est celui de Lutte Ouvrière ne représentant que lui-même en déclarant sans hésitation ne pas postuler au poste de député. (à méditer).

Le temps de parole au cours du débat était très réglementé mais pas respecté et monopolisé surtout par ce candidat de Lutte Ouvrière ayant peine à trouver ses mots, brillant par l’absence de propositions et tenant un discours désorganisé sur le fond comme sur la forme, brassant des images d’Epinal comme on brasserait du bouillon.

Cependant malgré la confiscation de son temps de parole, notre candidate du Front National Pascal BORDIN dans la 2ème circonscription a su défendre les propositions du Front National devant un public pourtant n’étant pas acquis d’avance. Elle a démontré clairement le danger que représente le parti du Mouvement en Marche,  un parti européiste, ultra-libéral. Les candidats de la Gauche très mal à l’aise  quant à l’évocation du second tour de la présidentielle  où certains ont renié leurs convictions politiques pour faire barrage au Front National se retrouvent désormais « vent debout  » contre Macron. Le candidat d’En Marche a quant à lui affirmé qu’il voterait le CETA qui sera prochainement proposé à la nouvelle assemblée. 

Pascale BORDIN devant les attaques incessantes d’une gauche dont la réflexion intellectuelle et historique sur l’extrême droite n’a pas évolué depuis le 19ème siècle, a tenu bon et a clairement fait comprendre que le Front National était la seule force politique cohérente pour offrir une opposition efficace à un mouvement politique qui ne survivra que le temps de la présidence Macron qui va diriger notre pays à marche forcée vers une Europe dont la pertinence sera rapidement remise en question. Les socialistes et leurs alliés croient encore à cette Europe, se berçant d’une illusion qu’elle peut les protéger de la guerre. Douce illusion, car nous leur rappelons que sur notre territoire, nous mobilisons à chaque évènement important plus de 30 000 soldats pour assurer notre sécurité face à la menace terroriste,et que l’Ukraine connaît une guerre larvée. Mais il est vrai que socialisme et réalisme, seule la rime convient tellement que ce parti propose des idées souvent pleines de rien. 

Remerciements à tous nos militants en soutien de notre candidate.

Mickael PALLAC

Délégué Front National de la 2ème circonscription

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/elections-legislatives-debat-sciences-po/