«

»

Emplois menacés à Saint-Savin et Mignaloux-Beauvoir

Emplois menacés à Saint-Savin et Mignaloux-Beauvoir.

Le Front National de la Vienne du côté des entreprises et des salariés !

Les onze salariés de Paulin Socam à Saint-Savin et PMP à Mignaloux-Beauvoir font les frais de la liquidation de la holding dont ils dépendent.

Les deux entreprises de la Vienne ont été mises en liquidation judiciaire le 8 Janvier dernier par le tribunal d’Arras.

stop-sign

Pourtant comme en témoigne Florent Normand , depuis sa prise de fonction il y a trois ans, il a repositionné les deux sociétés sur les marchés porteurs de la sous-traitance aéronautique et militaire en plein développement.

De plus, il argumente que son carnet de commandes était complet pour les  trois mois à venir et qu’un retour à l’équilibre devait intervenir sur l’année 2016.

Actuellement dans cette affaire, on se rend compte que l’entreprise a essentiellement des dettes envers la holding et essentiellement des dettes aux diverses caisses telles que l’URSAFF, caisses de retraite, TVA etc..

Face à cette situation, le Front National de la Vienne demande la sauvegarde des onze emplois en jeu, car derrière ces emplois menacés, ce sont des familles et des êtres humains qui risquent de  tomber dans la précarité alors qu’ils luttent tout au long de l’année pour la réussite de leurs entreprises.

Par ailleurs, on voit un directeur qui se bat pour la survie de son entreprise, mais qui se retrouve comme beaucoup d’employeurs écrasé entre autres sous les impôts et charges patronales.

Face à cette situation, Marine Le Pen et le Front National ont les solutions pour défendre nos PME et PMI !

Le lancement d’une politique « les PME/PMI d’abord » qui se traduira par une priorisation claire dans l’ensemble des champs d’intervention de l’Etat et des collectivités locales parce que ce sont ces entreprises qui représentent aujourd’hui le plus grand vivier d’emplois en France.

 

  • Création d’un grand ministère de l’Economie, de l’Entreprise et du Travail. Cette appellation est symbolique. Le terme « entreprise » doit ici être repris dans sa définition littérale : ce que l’on entreprend, la mise en œuvre d’un projet. Il remet l’homme au cœur du système économique. Afin que l’ordre et la cohérence président à la multitude d’administrations et d’organismes qui dépendent de ministères et d’autorités de tutelles différentes, on regroupera au sein d’un même ministère tous les services ayant autorité sur les forces contributives de la nation. Partant, il sera bien plus simple d’établir un modèle normatif homogène qui permette à l’Etat d’avoir une gestion saine et des mesures efficaces.

  • La Grande Réforme de la Simplification pour les Entreprises
    L’Etat stratège que nous voulons restaurer aura pour mission principale d’être le partenaire des PME/PMI et de faciliter de manière réelle leurs démarches afin de ne pas faire peser sur elles des charges indirectes et des freins supplémentaires. Sous l’autorité du ministre de l’Economie, de l’Entreprise et du Travail nous lancerons la Grande Réforme de la Simplification (GRS) dont les grandes étapes seront les suivantes :

    • L’homogénéisation normative : lister de façon exhaustive, en s’appuyant notamment sur les travaux existants, l’intégralité des normes, indices, codifications, appellations, méthodes de calculs, nomenclatures, etc. Il s’agira d’homogénéiser, réduire et regrouper ces normes en établissant les tables de correspondances entre administrations et la refonte du système statistique.

    • Assurer la centralisation des données, le dialogue entre administrations et la dématérialisation. En s’appuyant sur des normes communes il s’agira de créer une base de données centrale où les administrations pourront consulter et exploiter les données des entreprises.

    • Accentuer le processus de dématérialisation en créant un site unique pour toutes les démarches administratives, statutaires, sociales et fiscales des entreprises. Cette plateforme unique sera sécurisée et accessible avec la carte d’identité numérique de l’entreprise (cf ci-dessous). Ce site permettra aux entreprises de procéder à toutes leurs démarches (déclarations, télépaiement, attestations, réclamations…).

    • Créer la carte d’identité numérique de l’entreprise, dotée d’un certificat numérique sécurisé unique et attaché à l’entreprise durant toute sa vie. C’est cette signature numérique unique qui permettra d’effectuer l’intégralité de ses démarches en ligne.

    • Simplifier le bulletin de salaire

  • L’impôt sur les sociétés sera réformé pour encourager le réinvestissement prioritaire des bénéfices en France et mettre fin à la sous-imposition massive des grands groupes

  • Il faudra faciliter le financement des entreprises.

    • Nous entamerons avec les banques des négociations afin qu’elles fassent leur métier et joue leur rôle dans la vie économique du pays. D’une manière plus générale, il s’agira de mettre en place une politique volontariste et ferme vis-à-vis des banques en renforçant le dispositif de médiateur du Crédit.

    • Une véritable banque publique de financement des PME/PMI sera créée pour démultiplier l’action d’OSEO.

    • Le crédit impôt recherche visera en priorité les PME/PMI innovantes et cessera de constituer une subvention non-justifiée aux très grands groupes qui délocalisent. Il sera conditionné au maintien intégral des centres de recherche et de développement en France.

    • Sera créée au sein du ministère de l’Economie, de l’Entreprise et du Travail une cellule délais de paiement chargée de collecter les réclamations des PME/PMI dont les clients ne respectent pas les termes de la loi de modernisation de l’économie de 2008.

  • L’accès aux marchés publics des PME/PMI sera simplifié via la centralisation sur un site unique de toutes les commandes publiques et une loi qui donnera priorité aux PME/PMI dans l’attribution des marchés publics de l’Etat et des collectivités locales (équivalent du Small Business Act américain), après renégociation des traités européens qui les empêchent actuellement.

 

Alain Verdin
Secrétaire Départemental
Front National 86
Conseiller Régional

Arnaud Fage
Responsable Première Circonscription de la Vienne

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/emplois-menaces-a-saint-savin-et-mignaloux-beauvoir/