«

»

Fédération FN du Loire et Cher : massacre de Grenoble, un nouveau pas dans l’horreur et la barbarie

Le quartier de la Villeneuve en juillet 2010. Ensuite il y a eu le « discours de Grenoble » d’un certain Sarközy. Des paroles… et puis rien.

Qu’on ne s’y trompe pas. Les conditions particulièrement horribles de ce qu’il faut bien appeler le massacre de Grenoble représentent un degré supplémentaire dans la barbarie. Rappelons brièvement les faits, dont les médias se sont fait largement l’écho hier. Deux jeunes sans histoires, Kévin et Sofiane, âgés de 21 ans, ont été attaqués par un groupe qui a fondu sur eux dans un parc de la Villeneuve(*), leur assénant de nombreux coups de couteau, de pioche et de batte de baseball. On a retrouvé sur place également des tessons de bouteilles et des douilles de pistolet à grenaille. Les deux ont succombé à leurs terribles blessures, l’intention de tuer ne fait aucun doute.

Précision importante, selon le procureur de la République à Grenoble, Jean-Yves Coquillat «on n’est pas du tout dans le contexte qu’on voit parfois de règlement de comptes, de gangs, les deux victimes n’étaient pas connues des services de police». «L’un d’entre eux était étudiant en master, sa mère est pédiatre. Nous n’avons pas affaire à des délinquants. On n’est pas du tout dans le cadre de l’appropriation du territoire ou du trafic de stupéfiants», a-t-il insisté, lors d’une conférence de presse samedi. Il s’agirait, selon lui, «d’une bagarre d’une grande banalité qui a tourné de façon tragique, avec ces deux victimes, dans un déchaînement de violences difficilement explicable». Les deux jeunes, a-t-il ajouté, ont voulu protéger leurs jeunes frères qui étaient à l’origine d’une toute première altercation pour «une histoire de regard», survenue plus tôt dans la journée, vendredi, à la sortie d’un lycée d’Echirolles, près de Grenoble.

Nous y sommes. Dans cette zone de non-droit qu’est devenue le quartier de la Villeneuve -depuis des années : rappelez-vous de la visite de Sarközy en 2010 ! – comme dans des centaines d’autres en France, il faut savoir que l’on peut mourir pour un regard, ou pour avoir refusé de donner une cigarette etc… Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a témoigné de son  »intense émotion« . Et selon le scénario habituel, Le dispositif policier de présence sur le terrain sera «immédiatement renforcé pour les prochains jours». Pour les prochains jours : au moins l’aveu est clair. Ensuite le quartier redeviendra une zone de non-droit, où ce sont les caïds et les trafiquants qui font la loi, en attendant que les imams y mettent bon ordre. On sent bien dès ce matin que la presse est gênée par cette affaire. Les titres évoquent « une rixe« , « une bagarre« , termes qui supposent un affrontement entre deux bandes. Dans le cas présent les deux jeunes victimes étaient tout simplement assises sur un banc public, n’étaient pas armées, quand elles ont été assaillies lâchement par une quinzaine d’individus armés et déterminés. Répétons-le, il s’agit d’un massacre. C’est d’ailleurs ce que répète la mère de Kévin, indignée par cette présentation des faits. Probablement la Police pourra identifier et arrêter rapidement les auteurs de cet acte barbare. mais ensuite ? Qu’en pense Mme Taubira ? Ira-t-elle leur expliquer que ce qu’il ont fait n’est pas très gentil et qu’il ne faudrait pas recommencer ?

En vérité, nous le répétons depuis longtemps, de tels crimes devraient être passible de la peine de mort. Mais ne comptez pas sur notre président-chamallow pour la rétablir ! Enfin, depuis le temps qu’on en parle, qui aura le courage de mettre fin à la prolifération de ces zones de non-droit ? Dans son désespoir, la mère de Kévin  »demande que Grenoble soit inscrit dans la liste des zones sensibles et bénéficie de moyens supplémentaires« . Hélas madame, un certain Sarközy l’avait déjà promis. Si son « Kärcher » avait fonctionné, votre fils serait encore vivant ainsi que son ami. Les ZSP ne régleront rien, et se feront en outre au détriment de villes moyennes qui verront la délinquance augmenter. Il est vraiment temps de changer de politique, d’arrêter les discours et les promesses sans lendemain. Il faut agir vite… avant qu’il ne soit trop tard !

Article paru sur le site de la fédération du Front National du Loir et Cher

(*) square Maurice Thorez, cela ne s’invente pas !

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/federation-fn-du-loire-et-cher-massacre-de-grenoble-un-nouveau-pas-dans-lhorreur-et-la-barbarie/