«

»

Hier Calais, aujourd’hui Poitiers : non à la submersion migratoire !

Les poitevins vont devenir comme les Calésiens, abandonnés par les élites qui les prennent au piège de l’immigration incontrôlée.

submersion2
Un drame accepté par les technocrates de l’Union européenne à l’avantage des grands patrons et au mépris de la volonté populaire.

Nous avons supprimé nos frontières et sacrifié notre souveraineté territoriale sur l’autel de l’Europe alors que des dizaines de milliers de clandestins, peut-être plus de 100 000 entre sur notre territoire chaque année.

Ceux que l’on appelle pudiquement « migrants » pour ne plus dire clandestins affluent en nombre et sans aucun contrôle dans nos communes, nos banlieues, nos services sociaux, obligeant parfois nos pauvres et nos SDF à leur laisser leur place.

La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, tous ces flux d’hommes poussés non pas tant par la guerre que par l’attrait d’un système social si généreux avec les clandestins et les demandeurs d’asile (logement gratuit, allocation journalière, etc.).

Si l’on veut faire cesser le désastre imminent des conséquences de ces migrations, si l’on ne veut plus que la Méditerranée soit un mouroir, si l’on ne veut pas que l’exemple de Calais devienne le quotidien de chaque Français, il faut faire cesser cette logique destructrice.

Il faut d’urgence mettre fin à l’espace Schengen et retrouver nos frontières nationales.

Il est encore temps d’agir pour que dans un proche avenir Poitiers ne devienne pas un second Calais.

Alain VERDIN
Secrétaire Départemental
Front National 86

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/hier-calais-aujourdhui-poitiers-non-a-la-submersion-migratoire/