«

»

Hôpital de Châtellerault dans la Vienne: Des dizaines de postes seront supprimés !

Selon les syndicats CGT et FO de l’hôpital de Châtellerault, la Direction parle d’économiser 80 postes de Contrat Durée Déterminée et d’intérim. Dans un contexte de crise il s’agit selon la Direction d’un retour à l’équilibre.

tract-sante-grand 2016

Tous les secteurs au sein de l’établissement vont être concernés. Cette mesure impactera directement la prise en charge des patients et le travail des agents.

Une fois de plus, un plan d’austérité se profile au sein des services publics, évalué à 3 milliards d’euros sur 3 ans et 22 000 suppressions de postes, place la France au cœur d’un scénario qu’ont vécu les Grecques.

L’austérité n’est pas qu’un vain mot, c’est la détérioration très concrète de l’ensemble de nos services publics et de notre système de protection sociale.

Hier notre armée, s’en suit la police, bien d’autres encore suivront.

Le Gouvernement de Manuel Valls, n’hésite pas une seconde à s’attaquer à la situation des plus fragiles d’entre nous, personnes âgées, les personnes handicapées en tête.

Une logique soit disant d’économie se met en œuvre avec moins d’hôpitaux, moins de lits, moins de personnels hospitaliers, alors que la population augmente et vieillit. Cette équation irresponsable se traduira inévitablement demain par plus de décès.

C’est une politique des plus révoltante qui dans le même temps, ne réduit pas l’AME (aide médicale d’Etat), dont bénéficient des dizaines de milliers de clandestins qui entrent chaque année illégalement sur notre sol et nous coûtent la bagatelle de 1 milliard d’euros.  

Rappelons que François Fillon, candidat élu a la primaire de la droite pour l’élection présidentielle de 2017, mentionne dans son programme la restriction du champ d’action de la Sécurité sociale sur les affections graves et de longue durée en voulant instaurer une santé à deux vitesses : une pour les riches, et une pour les classes moyennes et précaires.

Bien entendu, des réformes doivent être engagées mais pas de manière aveugle proposée aux Français et imposée par la Commission de Bruxelles.

C’est en favorisant les conditions réelles d’une  reprise économique que la France pourra faire face aux grands défis de son système de santé, par un retour à une politique nationale, incluant, un protectionnisme intelligent à ses frontières et une politique ambitieuse de patriotisme économique.

Depuis bien des années Marine Le Pen aux côtés des personnels hospitaliers refuse ce principe même d’un plan d’austérité appliqué à l’hôpital. 

Alain VERDIN

Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine.

Conseiller Municipal à Poitiers.

Arnaud FAGE

Responsable Première circonscription de la Vienne.

Responsable Front National Jeunesse de la Vienne.

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/hopital-de-chatellerault-dans-la-vienne-des-dizaines-de-postes-seront-supprimes/