«

»

Immigration dans la Vienne…une chance pour notre pays ?

Un article paru dans la Nouvelle République du 13 mai rapporte que six familles de Roms occupent de façon illégale, depuis le 9 avril, un logement situé avenue du Plateau des Glières à Poitiers. « Ils devraient être relogés d’ici trois semaines », peut on lire dans les premières lignes de cet article écrit par Alan de Silvestri.

Le problème c’est que le squat du Plateau des Glières n’est pas le seul à Poitiers. On apprend également qu’une cinquantaine de Roms vivent déjà dans l’ex-foyer de l’Etape, depuis le début du mois d’avril. Installés auparavant dans des caravanes, les squatters du Plateau des Glières, sont soutenus par le DAL, association pour le droit au logement. Cette association « droit de l’hommiste » a pour  vocation  de trouver des locaux afin que ces familles, venus s’installer illégalement dans notre pays, puissent bénéficier d’aides divers et variées (aide juridictionnelle, aide sociale à l’enfance ASE, fond de solidarité logement FSL…) et surtout d’un maximum de confort d’habitat étant donné la détresse de leur situation. Dans le même temps, on apprend qu’un incendie survenu dans une usine désaffectée occupée par des Roms à Lyon a provoqué la mort de trois personnes. Voir le communiqué de presse de Louis Aliot.  Les responsables politiques, influencés par les lobbies de ces association soit disant humanitaires, entretiennent leur électorat « bien pensant » en fournissant des logements à cette population clandestine alors que  la pénurie de logement touche avant tout les jeunes et les famille modestes « Français de souche ». 

Un autre article paru le 8 mai, toujours dans la Nouvelle République, intitulé « Dentistes étrangers : une chance pour le département »   applaudit le nombre d’installations record de dentistes étrangers dans la Vienne. Selon Eric Verdier, président de l’Union des Jeunes Chirurgiens Dentistes,  cette pénurie est due à la politique délibérée de nos gouvernants UMPS de réduire le nombre d’étudiants admis au concours de deuxième année de formation.  

Le Front National a toujours dénoncé cette politique d’immigration sur une ouverture mondialiste mortifère pour l’avenir de notre économie nationale, politique qui supprime le travail des « Français de souche » au profit des immigrés, et qui contribue à augmenter, de façon exponentielle, le chiffre du chômage sur notre territoire.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/immigration-dans-la-vienne/