«

»

La Primaire Socialiste dans la 1ère circonscription de la Vienne !

Aurélien Tricot, candidat PS à l’élection législative de 2017 dans la 1ère circonscription de la Vienne n’a pas été élu. Il a adressé une lettre de réclamation au Siège de son parti en évoquant des irrégularités quant à l’organisation du scrutin et de la campagne.

Rose-Mafia

Nonobstant la fermeture prématurée avant 22h00 des bureaux de vote de Mirebeau et de Migné-Auxances, il estime avoir subi une campagne de dénigrement contre lui de la part ses camarades d’antan, Matthias Aggoun Secrétaire de section, et Xavier Moinier son adversaire à la primaire.

Aurélien Tricot pointe des détails croustillants de la magouille de ses amis socialistes et demande la vérification des listes d’émargement, des autorisations de voter et des justificatifs de règlement effectués à l’occasion du vote du 8 décembre 2016.

« Extraits de ses déclarations en presse : « Alors que l’on a privé de vote de nombreux militants poitevins à jour de cotisation, on fait voter à Paris sur la 1ère circonscription de la Vienne, l’ancien attaché de presse d’Alain Claeys, Cyril Rizk membre permanent au siège parisien du PS depuis 14 mois, alors qu’il n’habite naturellement plus Poitiers. De plus quand il y vivait, il était inscrit sur la 2ème circonscription. Ce militant est « hébergé » comme deux autres camarades à l’adresse d’une conseillère municipale proche d’Alain Claeys… » L’élue en question avait été mise en cause par des syndicats enseignants qui la suspectaient il y a un an d’avoir bénéficié d’un emploi fictif comme contractuelle dans un collège poitevin (Centre Presse – Nouvelle République du 16 décembre 2015). »

Deux autres extraits sont ajoutés par Monsieur Tricot « Un adjoint proche d’Alain Claeys (François Blanchard) a, pour voter sur la 1ère circonscription, déclaré au dernier moment habiter à une adresse actuellement occupée par une association… » Et Aurélien Tricot se garde le meilleur pour la fin. « Deux camarades de la 1ère circonscriptions se sont déclarés domiciliés à une adresse… d’une boîte de nuit bien connue des Poitevins où il n’y a pas la moindre habitation! » Jouant une dernière manche, Tricot s’interroge: « Qui sont les tricheurs? Qui a organisé tout ça? »

Pour Aurélien Tricot, «cette liste importante d’anomalies est de nature à entacher la régularité et la sincérité du scrutin compte tenu du faible écart de voix entre les deux candidats.» C’est à partir de cette liste qu’il fonde un recours en vue de l’annulation de ce scrutin dans la circonscription jusqu’alors détenu par Alain Claeys.

Cette nouvelle guerre intestine du Parti Socialiste de la Première circonscription fait suite à l’affaire des nouveaux adhérents qui n’ont finalement pas eu le droit à la parole.

Le parti socialiste de la 1ère circonscription compte soit disant 145 adhérents s’étant encartés en début d’année sur internet dont Aurélien Tricot était soupçonné d’être à l’origine de ces adhésions massives, parmi lesquels, beaucoup de sportifs et de gens d’origine africaine. Aurélien Tricot d’ailleurs n’avait pas démenti en disant, « Que des amis à moi se soient mobilisés pour pousser ma candidature, c’est vrai ».

Ainsi les militants PS ayant adhérer entre le 1er janvier et le 31 mai dernier, n’ont pas pu voter à la primaire interne.

A l’époque Aurélien Tricot trouvait « étrange de découvrir dans la presse la décision du Bureau national, alors que le premier secrétaire fédéral n’en a même pas été informé ». Benoît Tirant, le Secrétaire Fédéral, se montre pour la même raison « scandalisé et très étonné ».

Ainsi on retrouve les écrits de Régis Cottet (figure du PS de la Vienne) datant du 11/12/16 à 22H39 sur son compte public facebook « Selon des témoignages croisés, pendant toute la durée du scrutin, une élue municipale de l’équipe anti Tricot avait la charge d’aller chercher des électrices et des électeurs et de payer les cotisations des non à jour pour qu’ils puissent voter ! … Et le maire (Alain Claeys), demandant tout bas à un rabatteur téléphonique: « Alors ? Vous avez mobilisé ? »… Quel système ! »

A ce niveau là, on peut se demander s’il y aura un candidat socialiste dans la 1ère circonscription pour les prochaines législatives de Juin prochain, ou plutôt un roi de la magouille électorale en piste pour représenter les socialistes !

Alain VERDIN

Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine.

Conseiller Municipal à Poitiers.

Arnaud FAGE

Responsable Première circonscription de la Vienne.

Responsable Front National Jeunesse de la Vienne.

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/la-primaire-socialiste-dans-la-1ere-circonscription-de-la-vienne/