«

»

La tv canadienne nous informe pendant que nos médias censurent

Cette vidéo nous montre un exemple de la censure(1) exercée par nos médias sur certains sujets d’actualité.

             Cliquez ici

Résumé des faits : fin juillet, à Marseille, trois policiers ont été tabassés après un contrôle d’identité qui a dégénéré, près de la mosquée Es-Sunna. Ces trois fonctionnaires voulaient contrôler l’identité d’une jeune femme portant le niqab, conformément à la loi votée en 2010. Or, la jeune femme a refusé d’obtempérer au contrôle. En effet, elle a indiqué : « Je n’obéis pas aux lois de la République ». Hurlant, elle s’est mise à frapper l’un des policiers. Le compagnon de la jeune femme est alors intervenu pour empêcher le contrôle, mais surtout pour appeler à la rescousse. Une cinquantaine de personnes sont alors arrivées et ont roué de coups les policiers. Des renforts sont intervenus et ont pu interpeller quatre personnes dont la jeune femme. Le Parquet a décidé la remise en liberté de ces quatre personnes… par souci d’apaisement en période de ramadan !

Le Parquet de Marseille a donc considéré que la police ne pouvait interpeller des musulmans pendant leur période de jeûne  Cette décision a révolté les policiers. Interrogé par RMC, David-Olivier, secrétaire adjoint du Syndicat de police Alliance dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a expliqué : « Comment peut-on s’en prendre aux forces de l’ordre et être remis en liberté sans garde à vue, sans être inquiété ? Il me semble que le message donné à la population et à la délinquance, qui, je vous le rappelle, est assez prégnante à Marseille, est un message qui est absolument hors de propos. On aurait aimé le soutien de la justice et non pas une défiance à ce sujet. Encore une fois, les agents de police de Marseille se sentent délaissés ».

 Source NOVOpress

 (1) Lire l’article de Frédéric Perrot : « Les médias et la France de François 1er« .

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/la-tv-canadienne-nous-informe-pendant-que-nos-grand-medias-censurent/