«

»

Le désengagement de l’Etat : Les conséquences !

Nos services publics régressent et disparaissent dans nos territoires ruraux. La jachère régalienne s’étend. Elle n’épargnera que les grandes métropoles où se concentrent plus de 90% de la population d’un peuple désormais non identifié.

Ce déficit d’existence étatique met en déroute cette croyance technocratique qui consiste à forcer de faire croire que les lois de la République sont omnipotentes et n’épargnent aucun territoire de la ruralité ou zones urbaines.

Les victimes rélles de cette réalité, de cette modernité :

– Nous : A Nieuil l’Espoir dans la Vienne, 2800 Habitants, la fermeture du bureau de poste est programmée fin décembre 2017. Aucune concertation. Désormais ce service incombera à la mairie à en supporter la charge et les services, y compris les transactions bancaires.

– Lui : Ce retraité de la SNCF, vivant tranquillement dans une petite commune  du Canton de Lusignan (86), excédé d’avoir été cambriolé plusieurs fois par des voyous, a tiré avec une arme à feu sur l’un d’eux et finira probablement sa retraite en prison.  Il a été soutenu par l’ensemble des habitants de sa commune sauf de son maire et des médias. Les identités des deux voleurs n’ont pas été dévoilées…    

Nos fonctionnaires sur lesquels pleuvent toutes les responsabilités de l’endettement de l’Etat sont en première ligne à en constater l’impuissance de nos dirigeants et de leurs missions. Pour eux, un état moderne est rentable avec moins de services publics, moins de fonctionnaires, moins de dépenses d’équipement. Les gagnants de cette pseudo modernité étatique : L’ignorance, la désertification, la délinquance, la misère, la maladie, le budget, l’injustice….

La France devient la Russie soviétique des années 80. Un Etat en déroute qui ne sait comment redresser son économie et ses finances. Un Etat supra- endetté qui fait supporter aux collectivités locales et à ses habitants l’absence des services publics. Un Etat qui nous fait croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Que la solution à ce problème demeure dans la fin des archaïsmes défendus par une société qui n’a pas su évoluer. Le problème c’est donc nous alors : le français, fonctionnaire, ouvrier, chômeur ou retraité qui depuis des années paie ses impôts, cotise, respecte les lois, voit son pouvoir d’achat diminuer et qui subit en retour toutes les condamnations les plus injustes. Car on le désigne comme le coupable de l’endettement, le perdant de service, celui qui est pauvre d’esprit parce qu’il n’a pas su ou pu mieux faire dans sa misérable existence.

Rien n’est inéluctable. Ne nous laissons pas accuser d’être les fossoyeurs de la France. Réagissons et entrons dans une Résistance Nationale et Patriotique contre les rhéteurs et les mondialistes de tous bords qui ne supportent pas d’entendre le mot France et ne prononcent que le mot Europe. 

Mickael Pallac

Délégué Deuxième circonscription Sud Vienne

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/le-desengagement-de-letat-les-consequences/