«

»

Le Front national – Rassemblement Bleu Marine 86 livre son programme pour la ville

Le Front national livre son programme pour la ville

800x600_146966

Vendredi soir, la liste Rassemblement Bleu Marine d’Alain Verdin s’est réuni pour présenter son programme pour Poitiers et une partie de sa liste.

 

C’est une première à Poitiers, le Front national présente une liste aux municipales.

 

« C’est un travail considérable. Nous partons de rien. Nous avons eu des moments difficiles, mais nous y sommes arrivés » se félicite Alain Verdin, tête de liste du Rassemblement Bleu Marine.

Et maintenant qu’il est là, il veut le faire savoir: « On n’a pas à se cacher. Nous sommes comme tout le monde ».

 

Mais tout le monde n’a pas voulu figurer sur la photo pour passer dans le journal. Néanmoins, Alain Verdin affirme que sa liste est « une liste du peuple » avec des salariés, des artisans, des retraités, des entrepreneurs…

 

Côté programme, la liste FN de Poitiers n’a pas fait que calquer le programme de Marine le Pen. Premier projet annoncé, « réaménager le parc des expos pour en faire un grand centre multimédia ».

 

En centre-ville, il annonce la réouverture des rues Paul-Guillon, Université et Charles-Gide, et autoriserait les voitures à rouler sur le viaduc.


Sur le volet social, il veut « développer les familles d’accueil pour personnes âgées afin de lutter contre la saturation des maisons de retraite » mais aussi améliorer l’accessibilité des personnes handicapées.


Question sécurité, thème de prédilection du FN, Alain Verdin souhaite faire collaborer police municipale et nationale et réclame « la tolérance zéro » pour les dealers de drogue. « Notre devoir c’est de protéger les enfants ».

 

Des enfants, dont certains ne pourront plus manger de « viande issue d’abattages rituels » dans les cantines de la ville. « Je supprimerais ces repas ». En revanche, chaque école sera « surveillée par un policier municipal ».


Alain Verdin a aussi l’intention de « faire des économies sur certaines associations qui n’ont pas de vocation publique ».

 

Il annonce la suppression de subventions à « toute association communautariste ». Toujours au chapitre des économies, le candidat FN entend bien « faire des coupes franches » dans certains services la mairie notamment sur les frais de réception et de communication.

 

Source : Centre Presse – La nouvelle république

Le Rassemblement Bleu Marine annonce la couleur

Le chef de file de la liste RBM a présenté vendredi soir les grandes lignes de son programme municipal. Avec la volonté de s’ancrer durablement dans le paysage.

verdin fn 008

Entouré d’une quarantaine de colistiers et secondé par son directeur de campagne Nicolas Albin, Alain Verdin a présenté dans un café du centre-ville les grands axes de son projet municipal.

Le chef de file de la liste Rassemblement Bleu Marine s’est d’abord dit fier d’avoir pu mener à terme « une liste du peuple, faite d’auxiliaires de vie, d’artisans, d’entrepreneurs, de retraités… »

Si l’ambition de jouer les trouble-fête dès le 23 mars est affichée, celle de s’inscrire durablement dans le paysage politique départemental l’est aussi, à l’occasion des autres scrutins (Européennes et cantonales)


Mais pour l’heure, c’est Poitiers qui occupe les esprits.

Devant un parterre de colistiers et de convaincus qui n’hésitent pas à faire leurs propres remarques, Alain Verdin évoque tour à tour l’urbanisme, le social, l’insécurité, le commerce, les jeunes, les dépenses publiques…

Sur certains sujets, le candidat est frontal. Côté commerce et urbanisme, il y a urgence: « Le centre-ville est mort! » lance Alain Verdin qui veut pour y ramener la vie rouvrir les rues Charles-Gide et Paul-Guillon.

Pour lui, les travaux (Cœur d’agglo, BHNS, TAP) ont « coûté trop cher ».

Et de promettre, s’il rentre aux affaires, de réduire la dette sans augmenter les impôts, de revoir à la baisse les frais de communication de la mairie, les frais de personnels ainsi que le fonctionnement de certaines associations « qui n’ont pas une véritable utilité publique ou celles à vocation communautariste. »


Le candidat Bleu Marine veut aussi des contrats de défiscalisation pour les entreprises qui viendraient s’installer sur le territoire, annonce encore qu’il créera des places de crèches et sera « inflexible avec les dealers de drogue et les consommateurs de stupéfiants », demande en matière de logement « une mixité sociale qui se fasse partout, pas seulement dans les quartiers ».


Un discours que le candidat et son équipe vont dès aujourd’hui et dans les jours qui viennent relayer sur les marchés.

Dès lundi, un tract programme édité à 45.000 exemplaires doit être distribué dans les boîtes aux lettres.

Source : Centre Presse – La nouvelle république

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/le-front-national-rassemblement-bleu-marine-86-livre-son-programme-pour-la-ville/