«

»

Le populisme : la colère du peuple

Depuis l’élection du 45ème Président des Etats-Unis, des personnes issues du sérail de la pensée unique, pro-mondialistes voire internationalistes pour les plus à gauche, qu’ils soient européens ou américains, n’en reviennent toujours pas de la montée d’un véritable mouvement populaire qui va à l’encontre de leurs idéaux « bobo ».

populisme

Ce mouvement est dynamisé par la résurrection d’un mode de gouvernement qu’ils jugeaient effrayant et qu’ils pensaient avoir enterré : la démocratie.

Après le Brexit, après Donald TRUMP, la caste politico-médiatique redoute l’élection de Marine LE PEN.

Les politiques, pilotés par des médias sourds et aveugles, se déchaînent contre cette volonté farouche du peuple français voire des peuples européens de reprendre en main la destinée de leurs nations ; de lutter contre cette vision des Etats-Monde qui nie la démocratie.

Après le verdict du référendum britannique, les anti-Brexit voulaient refaire le référendum ; après la victoire de Donadl TRUMP, certains partisans démocrates nous promettent déjà récession et « impeachment ».

Ceux là même qui se faisaient les chantres de la démocratie, qui dénonçaient la moindre atteinte à la liberté d’opinion et d’expression, se font aujourd’hui  les défenseurs du conservatisme, de la dictature de l’immobilisme ; ils sont prêts à réfuter la démocratie parce que le résultat ne leur convient pas.

Les partisans du mondialisme et de l’intellectualisme fermé essaient de reprendre le dessus et de surmonter leur frustration en restant bloqué sur un discours caricatural  qui tend à démonter et démontrer l’absurdité du discours populiste, son non sens, et émettent  l’hypothèse suivante : ceux qui font le choix de s’opposer à la pensée unique, à la mondialisation, au fameux vivre ensemble, sont dénués de raison, non pas de sens critique, et par conséquent ne devraient pas voter, car le discours populiste leur ment et joue sur les craintes.

Le populisme c’est pourtant le vent puissant de la démocratie qui souffle sur les esprits des pseudo- élites qui ne connaissent de leur pays que les décors parfumés des appartements et des restaurants qu’ils fréquentent.

Le populisme c’est la souveraineté du peuple qui s’exprime en ouvrant les yeux à ceux qui ne voulaient ni voir, ni entendre, ni écouter et qui parlaient sans savoir, à la place de ceux qui souffraient.  

Mickael Pallac
Secrétaire Départemental Adjoint Vienne – Sud

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/le-populisme-la-colere-du-peuple/