«

»

Le revirement de Jacqueline Daigre : communiqué d’Alain Verdin, tête de liste RBM sur Poitiers

alainLes Poitevins ont appris la semaine dernière, en lisant la Nouvelle République, la décision de Madame Jacqueline Daigre (UMP-UDI) d’écarter de sa liste pour les municipales Abdelmajid Amzil, président de l’association musulmane « Abchir » qui vient d’ouvrir un centre dit « culturel » dans le quartier des Trois-Cités.

Cette décision semble avoir été prise après que Mme Daigre ait eu connaissance, à la lecture d’un article paru sur le site Riposte Laïque et de celui paru sur notre site, des liens appuyés qui unissent M. Amzil avec Tariq et son frère Hani Ramadan, théologiens et islamologues pour le moins controversés (voir notre article ci-dessous). Il est cependant étonnant que Mme Daigre qualifie les propos tenus dans ces articles de « rumeurs », alors même qu’après en avoir eu connaissance, elle décide de réviser sa position vis-à-vis de M. Amzil. La candidate UMP-UDI devrait plutôt remercier les auteurs de ces articles qui s’appuient sur divers papiers parus dans La Nouvelle République en octobre dernier, de lui avoir ouvert les yeux, puisqu’elle a agi en conséquence.

A l’époque, Mme Daigre n’avait pas jugé utile de contester ces faits, et préférait insister, de façon paradoxale, sur le caractère laïque de sa liste. Bien évidemment, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant « laïcité, laïcité, laïcité », mais ça n’aboutit à rien, et ça ne signifie rien, tant qu’on ne se renseigne pas, au préalable, sur les activités crypto-religieuses des personnes dont on envisage de s’entourer. Qui plus est, elle promet dorénavant des poursuites judiciaires suite à « toute nouvelle imputation » dont elle pourrait faire l’objet. On soulignera toutefois que les articles qui ont mis Mme Daigre en colère sont purement informatifs, et ne s’appuient que sur des faits qu’elle a elle-même communiqués à la presse.

La « Vérité en face », si chère à Mme Daigre, lui serait-elle insupportable au point de menacer de se saisir de la justice dès lors qu’on la met en lumière un peu trop ?

Alain Verdin, chargé de mission de la section FN de la Vienne et tête de liste RBM à Poitiers

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/le-revirement-de-jacqueline-daigre-communique-dalain-verdin-tete-de-liste-rbm-sur-poitiers/