«

»

Médine, le rappeur qui dérape devant des jeunes collégiens de Châtellerault

« La réaction des médias est à vomir. Ils ont stigmatisé les musulmans. Ils en font l’ennemi numéro un« . Ce sont les propos tenus par un rappeur, nommé « Médine » (Médine Zaouiche), venu du Havre pour parler aux jeunes lors d’un café philo organisé par le collège René-Descartes de Châtellerault dans le cadre de la semaine de la solidarité initiée par le centre socio culturel des Minimes.

Il faut savoir que le chanteur Médine, fait partie de ce conglomérat de rappeurs revendicatifs et révoltés que la jeunesse des banlieues encense parce qu’elle « surkiff ses textes ». Proche de Tariq Ramadan et de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), il n’hésite pas à se présenter comme un artiste engagé (pro-palestinien), et un grand défenseur des causes humanitaires (lutte contre les sida au Sénégal, entre autres). Mais qui est-il vraiment ? Je vous propose de le découvrir en lisant cet article publié à son sujet par Le Post . 

En surfant sur le web, on apprend aussi qu’il a participé, en 2008,  à un grand meeting parisien organisé par le mouvement des indigènes de la République, devenu depuis un parti politique spécialisé dans la propagation du racisme anti-blanc au nom de la lutte contre l’impérialisme et le« post-colonialisme » français. Il n’est pas inutile de rappeler que la porte- parole de ces indigènes de la République est la voilée de service des plateaux de télé, Houria Boutedja, celle qui fit scandale lors de l’émission Ce soir ou jamais avec son expression « sous-chiens ».

Dans le milieu du « hip-hop » branché, le musulman Médine est apparemment considéré comme un génie du rap engagé. C’est un poète, un islamiste non violent en quelque sorte, un gentil garçon qui cherche à remettre dans le droit chemin les égarés de sa religion de paix et d’amour. Pour lui le djihad, titre d’une de ses « œuvres musicales », est « un grand combat contre soi-même ». Il suffit de jeter un coup d’œil sur quelques  textes de sa composition pour comprendre la luminescence de son message. Je vous avoue que personnellement, j’ai du mal à comprendre tellement c’est profond et subtil…Question de génération sans doute.

On se demande tout de même pourquoi les organisateurs de cette semaine de la solidarité ont invité  Médine pour parler de l’islam à des collégiens. On est en droit de s’interroger, également, sur les raisons pour lesquelles cela se passe dans un établissement d’enseignement public. Est-ce normal qu’un collège de Châtellerault accueille un musulman, quelques soient ses talents d’artiste, venu tout spécialement du Havre, pour parler de religion ? C’est d’autant plus surprenant quand on connaît le parcours de cet individu, ses engagements militants et ses accointances avec certaines organisations peu fréquentables au regard de la laïcité.

Les propos qu’il a tenu devant les jeunes au sujet du traitement par les médias de l’affaire Mohammed Merah, sont tout simplement scandaleux.

brib86     

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/medine-le-rappeur-qui-derape-devant-des-jeunes-collegiens-de-chatellerault/