«

»

Nos Propositions Bleu Marine (première partie)

Régionales 6 et 13 Décembre 2015

 

Nos Propositions Bleu Marine (première partie)

jacques-colombier-projet

Faire des économies et baisser les impôts

Pour mettre fin aux gaspillages du budget régional, nous voulons instaurer un véritable changement de cap. Un budget de rupture au service des aquitains, des limousins, des picto-charentais, c’est :

impôts

– Supprimer les subventions aux associations communautaristes, pro-immigrationistes et aux syndicats politisés;

– Supprimer le budget de coopération international, chaque euro dépensé par la Région doit revenir à la Région;

– Réduire la politique de la ville qui est une politique de préférence étrangère sur notre sol et l’achat de la paix civile dans les quartiers;

– Réduire à l’essentiel le train de vie du conseil régional (frais de réception, voiture de fonction, communication…), baisser de 10% les indemnités des élus.

– Baisser les taxes et impôts régionaux comme l’ont fait les mairies FN dès la première année !

Une politique des territoires plus juste

FR_Agriculture-3_OK_opt1-470x260

– Baisser les budgets de fonctionnement pour développer de grandes politiques d’investissement, notamment en partenariat avec la SNCF;

– Baisser immédiatement de 10% les taxes régionales sur les cartes grises;

– Ramener la part régionale de la TIPP sur l’essence au minimum (elle est au maximum en Aquitaine).

Mettre la région au service des PME-PMI et des artisans-commerçants

offre_bienvenue_pro

La région doit faciliter l’activité économique de nos PME et doit faire confiance aux entrepreneurs de proximité pour créer l’emploi durable.

– Donner la priorité aux TPE/ PME locales dans l’accès aux marchés publics en activant les clauses sociales et environnementales;

– Instaurer le patriotisme économique et la préférence régionale. Les aides financières aux entreprises de la Région devront inclure des engagements de maintien de l’activité sur place. En cas de délocalisation ou d’embauche de travailleurs détachés, le remboursement des aides perçues sera exigé;

– Donner la préférence aux constructeurs français de rames TER tel Alstom par rapport aux constructeurs nord-américains.

– Donner la priorité à l’apprentissage et au pré-apprentissage pour redonner aux jeunes la fierté d’avoir un métier;

– Réformer la formation professionnelle aux besoins des entreprises, des artisans et commerçants écrasés de charges et de taxes notamment par le RSI.

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/nos-propositions-bleu-marine-premiere-partie/