«

»

Nous étions au meeting de Marine ce dimanche 26 février

Le beau temps était au rendez-vous, et les cyclistes du dimanche aussi. Notre car a été quelque peu retardé par un peloton de coureurs cyclistes que nous aurions bien volontiers invités au meeting de Marine. Mais leur itinéraire n’était visiblement pas prévu jusqu’à Châteauroux. Malgré nos quelques minutes de retard, nous avons pu observer, à notre arrivée devant la salle de l’aéroport, un petit groupe de manifestants d’extrême gauche tenu à distance, à plusieurs centaines de mètres du lieu du meeting, par un important cordon de CRS. Pas de quoi semer la panique dans nos rangs. Nous sommes donc rapidement rentrés dans une salle comble et attentive. Marine avait déjà commencé son discours depuis environ 5 minutes.

Il suffit de regarder la vidéo de ce meeting pour constater la forte adhésion du public aux propos tenus par notre candidate. Son discours a séduit. Elle a eu le ton et les mots qu’il fallait pour redonner espoir à notre France rurale, à tous ceux que les élites du système méprisent, parce que les paysans n’intéressent personne – sauf quand ils s’exposent au salon de l’agriculture – à tous les habitants de nos campagnes que les médias ignorent, parce qu’ils ne sont pas du genre à se plaindre malgré leurs conditions de vie trop souvent difficiles.

Ce meeting prit fin dans un grand élan d’enthousiasme. Nous avons entonné la Marseillaise en levant nos drapeaux tricolores, avec l’intime conviction que notre candidate est la seule capable de sortir du cahot cette France des campagnes délaissée par nos gouvernants.

« Je veux mettre la France rurale dans la France tout court », cette phrase prononcée à Châteauroux, nous la retiendrons comme l’engagement solennel de Marine envers tous les habitants des campagnes de France, envers tous les Français des petites villes et des villages de notre « si belle France ».

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/nous-etions-au-meeting-de-marine-ce-dimanche-26-fevrier/