«

»

Où est donc passé l’électeur socialiste ?

 

Pourfendeur des causes perdues, militants infatigables d’une idéologie mortifère pour notre pays, « citoyen du monde » par moment, donneur de leçons……Depuis le 1er tour de l’Election Présidentielle, le socialiste a disparu, à l’image de son candidat Benoit HAMON, des écrans radars de la vie politique française.

Le parti socialiste, ennemi de la France, n’a pas eu le courage de soutenir son candidat, n’a pas été capable de porter son projet, et a préféré l’abandonner lâchement au sort des urnes, car le socialiste du XXI ème siècle n’a aucune conviction sauf celle de ses propres intérêts. 

Ils ont préféré rejoindre un candidat, issu de leur rang mais aussi issu du milieu financier. Mais ceci n’avait rien de choquant puisque le socialiste n’a de socialisme que le nom. La seule activité politique militante récente du socialiste consistait à faire émerger de nouvelles idées pour leur parti, tant celles-ci étaient pleines de rien ; à ouvrir ses bras aux immigrés économiques et aux terroristes.

Le socialiste était européen avant d’être français, car la France était devenue à ses yeux un espace trop ringard. La misère, le chômage, la violence économique et sociale  étaient pour lui quelque chose d’incompréhensible voire «  d’anecdotique ». Préserver dans son idéologie perverse et néandertalienne, le socialiste était voué à disparaitre victime de l’ultra-libéralisme.

Le hollandisme a tout emporté.

Merci François.

Mickael Pallac

Délégué Deuxième Circonscription Front National Vienne

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/ou-est-donc-passe-lelecteur-socialiste/