«

»

Panique chez les dirigeants socialistes de la Vienne !

Le Député Maire Alain Claeys de la Vienne s’est déplacé à plusieurs reprises dans la ruralité auprès d’un producteur laitier à Thurageau.

1402-UE

En présence des représentants de la Chambre d’agriculture et quelques éleveurs, on cite une crise profonde qui ne laisse guère d’espoir sur l’augmentation des prix du lait dans un marché bien instable.

Depuis quelques dizaines d’années dans de nombreux pays comme  l’Allemagne, les Pays Bas, les Etats Unis, un modèle d’exploitation de milliers d’hectares aux milliers de têtes de cheptel s’était imposé alors que la France semblait  faire de la résistance pour de telles dimensions de projets que ce soit à tort ou à raison ?

Ce qui est vrai outre atlantique n’est pas vrai en Allemagne car lors de la chute du mur de Berlin, il a fallu gérer les grandes fermes et s’adapter par rapport à l’Allemagne de l’ouest ayant une domination plus tirée vers la ferme  familiale comme l’ont fait les Italiens et les Espagnols.

Les producteurs laitiers français attendent des vraies réponses dans leur domaine d’exploitation. Le modèle de mille vaches comme il en existe en Europe n’est pas le modèle dominant en France et les éleveurs sont confrontés à un certain nombre de défis car aujourd’hui les jeunes agriculteurs ne veulent plus faire comme leurs parents c’est-à-dire faire la traire 365 jours sur 365, subir la concurrence déloyale suite à la suppression des quotas laitiers au niveau européen,et encaisser les chocs des marchés.

Il n’est pas rassurant d’entendre dire par le Député Maire qu’il n’y a aucune visibilité pour l’avenir de nos producteurs laitiers comme l’agriculture dans son ensemble.

Il faut rappeler et dire la vérité aux éleveurs et aux agriculteurs de notre département.

Je rappelle à Monsieur le Député Maire que La construction européenne a commencé par la mise en place d’un marché commun, au grand désespoir des véritables européens, qui auraient espéré que l’Europe naisse par la politique et/ou par la culture. Un marché européen transatlantique impliquerait sans doute à terme une construction semi-politique. C’est donc bel et bien la première marche vers un état mondial, cauchemar rêvé par les mondialistes de tous poils.

La richesse d’un pays commence par la sauvegarde de son agriculture et de son patrimoine.

 

Alain VERDIN

Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine

Conseiller Municipal à Poitiers

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/panique-chez-les-dirigeants-socialistes-de-la-vienne/