«

»

Prison de Vivonne, il fallait s’y attendre !

La prison de Vivonne dans la Vienne a fait l’objet une nouvelle fois de violences et dégradations exercées par des détenus contre le personnel de surveillance et les locaux. 

unnamed
Le mode opératoire est différend cette fois-ci, il s’agit d’une mutinerie  lorsque plusieurs détenus profitent d’une occasion en bousculant le  surveillant, parviennent à s’emparer de son trousseau de clés et son talkie-walkie mais par chance ce dernier réussit à s’extraire de la coursive située au deuxième étage de la prison sans être blessé.

Les mutins ouvrent les portes des autres cellules, mettent le feu à plusieurs endroits ce qui provoquent d’importants dégagements de fumée partant du toit en feu.

Bilan de la mutinerie : Cinq membres des forces de l’ordre et six détenus ont été hospitalisés, intoxiquées par les fumées déclenchées par les mutins.

Le Front National de la Vienne avait dénoncé à plusieurs reprises par ses  articles des 12 et 26 Juin 2016 sur les carences d’insécurité à l’intérieur de la prison, des surveillants qui n’ont plus la maitrise sur les mutins par cette  politique laxiste pourrait on penser que les prisonniers sont au Club Med, et aussi des nouveaux arrivants dont on ne sait trop s’ils sont fichier « S »  ou de simples condamnés de droit commun.  

Face à cette montée de violence dans les prisons, Marine le Pen ne cesse de le répéter qu’il faut sans attendre la construction d’autres établissements et y accueillir les 40 000 places de prison manquantes.

Cette mesure permettrait d’améliorer concrètement les conditions de travail des surveillants et de répondre à l’inexécution des quelques 100 000 peines de prison ferme en attente.

Le Front National de la Vienne apporte tout son soutien aux surveillants pénitentiaires qui effectuent un travail remarquable dans des conditions de plus en plus intenables.

La prison doit être avant tout un lieu de discipline et non une colonie de vacances. 

Le Front National est clair sur le sujet.

– Tolérance zéro pour les délinquants et les récidivistes

– Restaurer les règles de fermeté à l’intérieur des centres de détention.

– Remettre en place les fouilles systématiques au corps, et redonner à l’administration pénitentiaire les moyens humains et matériels qui lui font défaut

Le laxisme socialiste n’a pas de limite !

 

Alain VERDIN

Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine.

Conseiller Municipal à Poitiers.

Arnaud FAGE

Responsable Première circonscription de la Vienne.

Responsable Front National Jeunesse de la Vienne.

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/prison-de-vivonne-il-fallait-sy-attendre/