«

»

Soutien du groupe Front National à la filière Palmipedes Foie gras

Le groupe Front National, relayant les témoignages et interrogations d’éleveurs-producteurs fermiers entendus à Mont de Marsan lors de la manifestation du 20 janvier à laquelle participait une délégation de nos élus régionaux, interpelle le Conseil Régional sur les points suivants :

le-juste-poche-le-foie-gras-de-canard-entier-du-perigord

1  / Des études menées au Canada prouvent que le vecteur de cette propagation est le gibier d’eau migrateur. Notre continent est le théâtre de migrations saisonnières de nombreuses espèces entre le Nord de l’Europe et le continent africain parmi lesquels le canard sauvage.

En raison d’hivers doux il se sédentarise de plus en plus en Aquitaine. Il est à remarquer que le tracé des foyers identifiés de l’épizootie suit une ligne Haute-Vienne – Pyrénées qui correspond aux zones humides et aux parcs ornithologiques de notre région.

Il a été prouvé qu’un virus aviaire à l’origine faiblement pathogène devient rapidement mortel pour les volailles lorsqu’il atteint des zones de production avicoles propices à sa multiplication, c’est à dire lorsqu’il touche les élevages industriels.

Où en sont les recherches en Aquitaine sur les modalités de propagation de ce virus ou de la mutation d’un virus à l’origine faiblement pathogène ? Réparer les effets sans en trouver la cause expose l’ensemble de la filière à de nouvelles épizooties.

 

2 / D’un point de vue médical et scientifique la grippe aviaire (le virus H5N1) ne peut se transmettre à l’homme et aux autres animaux que par contact direct (précisément par voie respiratoire), avec les oiseaux infectés ou des objets souillés par les fientes.

Le virus H5N1. ne se transmet pas à l’homme par la consommation d’aliments contaminés notamment la consommation de foie gras, la cuisson à 70° détruisant le virus.

 

3 / A qui profite cette crise ?

Sans vouloir faire de procès d’intention, il est normal de s’interroger sur la situation réelle des gros producteurs industriels, en effet il semblerait que plusieurs centaines de tonnes de foie gras encombrent déjà leurs chambres froides et que cette pénurie organisée et consécutive au vide sanitaire viendrait opportunément diminuer leurs stocks, augmenter les cours et effectuer un transfert rapide, opportuniste pour certains, de l’indemnisation de cette crise vers les Finances Publiques et donc la collectivité.

Les gros industriels de la filière ont les moyens de contourner ce vide sanitaire soit  en faisant élever leurs canetons hors zone d’épizootie, soit en faisant venir des foies de la communauté européenne, Hongrie et Bulgarie notamment.

Quels sont les mécanismes de décision qui ont conduit à faire appliquer si opportunément et si rapidement de telles directives sanitaires résultant de mesures communautaires et à actionner les mécanismes de financement européens ?

 

4  / La brutalité de cet arrêté de vide sanitaire, intervenant qui plus est au milieu d’une campagne contre le gavage instrumentalisée à l’Assemblée Nationale par une députée d’Europe Ecologie les Verts, vos alliés Monsieur Le Président, touche l’ensemble de la profession.

Il impactera plus particulièrement les petits éleveurs-producteurs fermiers qui déjà endettés par la mise aux normes imposée de leurs installations auront le plus grand mal à s’en relever et disparaîtront, laissant le champ libre aux grands groupes industriels, enfants gâtés de Bruxelles.

C’est pourquoi le groupe Front National demande à ce que les petits éleveurs-producteurs fermiers puissent bénéficier du plus large concours possible de la Région pour un traitement prioritaire de leur dossier et un déblocage rapide de toutes les aides immédiates nécessaires.

Apparaît également la nécessité de préparer la sortie de cette crise et la reconquête du marché national et international Il s’agit pour eux d’une question de survie et en point d’orgue de la pérennisation d’une filière de production régionale d’excellence et de tradition française.

 

5 / Pour faire face à cette situation vous avez mis en place une cellule de crise ayant vocation à être le point d’entrée à la Région et projetez la création d’un comité de pilotage, comité de pilotage auquel nous vous demandons de participer au titre de 1er groupe d’opposition et pour une juste représentativité des élus de cette assemblée.

Le groupe des élus régionaux FN-RBM ALPC
Alain VERDIN
Conseiller régional FN de la Vienne

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/soutien-du-groupe-front-national-a-la-filiere-palmipedes-foie-gras/