«

»

Voitures et poubelles incendiées à Tours : « on a le droit à ce genre de choses une fois par an », explique un riverain

Dans la nuit du 27 au 28 octobre, une dizaine de voitures et un local à poubelles ont été incendiés place Ingre,dans le quartier des Fontaines. Les habitants sont sous le choc.

« On a le droit à ce genre de choses une fois par an, commente un retraité qui habite le quartier. Cela fait peur. Et comment vont faire tous ces gens pour aller travailler demain matin ? ». « C’est un véhicule qu’on a depuis cinq mois, précise le jeune homme. La police nous a réveillés ce matin pour nous dire que notre voiture avait été endommagée. Nous avons appelé notre assureur mais il faudra le recontacter demain. Nous travaillons tous les deux et nous avons besoin d’une voiture pour aller au travail »,  peut on lire dans la Nouvelle République du 29 octobre.

Cela voudrait-il dire que tous les ans, la fête de l’Aïd est célébrée de cette façon dans ce quartier de Tours ? Que tous les ans, aucune mesure n’est prise pour empêcher des individus de semer la terreur en faisant exploser des véhicules au pied des immeubles ? Comment ne pas comprendre la colère des riverains quand on sait que ce genre d' »incidents » se répète d’année en année et que les pouvoirs publics se montrent toujours aussi impuissants. Comment ne pas comprendre que certains d’entre eux, ceux qui en ont la possibilité parce qu’ils ne sont pas propiètaires de leur logement, aient l’intention de fuir au plus vite ce lieu où la vie devient insupportable ?

Bien évidemment, on ne sait rien des auteurs de ces actes. Aucun journaliste n’ose dire que ces « jeunes », qui se sont amusés à détruire les voitures de citoyens honnêtes qui se lèvent tôt pour aller travailler, sont tout simplement des racailles qui ne craignent pas la justice et se moquent des lois de notre République. On apprendra bientôt que la police les a déjà arrêtés pour d’autres faits de délinquance et qu’ils font partie de ces bandes de petits « terroristes » des banlieues bénéficiant de l’impunité du système judiciaire laxiste que Mme Taubira veut assouplir encore davantage.

Tout laisse à penser que nos concitoyens, victimes de cette insécurité croissante révélée par le nombre toujours plus important d’actes de  vandalisme et de crimes dans les colonnes de nos journaux, sont de plus en plus excédés par l’incompétence et le mépris de nos responsables politiques UMPS qui ne les écoutent pas. Comme l’ont fait les habitants de la petite ville d’Hellemme dans le Nord, il se pourrait que, dans d’autres villes ou d’autres villages de France, des citoyens en colère descendent dans la rue pour dénoncer l’incapacité des élus à assurer leur protection. Pour le Front National cette protection est une priorité, le droit à la sécurité pour tous est un droit fondamental et non négociable. C’est pourquoi les militants du Front National seront toujours aux côté de ceux qui revendiquent ce droit et qui s’insurgent contre l’incohérence de l’action gouvernementale en matière de lutte contre la délinquance.

 

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.frontnational86.fr/voitures-et-poubelles-incendiees-a-tours-on-a-le-droit-a-ce-genre-de-choses-une-fois-par-an-explique-un-riverain/